Jean Cristofol et le pont de Riaux

Rencontre avec Lucien Bettini
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Le premier maire de Marseille après La Libération, c'était Jean Cristofol.
A Riaux, le pont était large de trois mètres. Dès qu'il passait une voiture ou une charrette, il fallait monter sur le muret d'à côté. Il n'y avait pas de place pour les piétons. Un jour, il y a deux personnes qui sont tombées neuf mètres plus bas dans le ruisseau, et nous autres, sous la mairie de Jean Cristofol et de Pierre Doize, l'adjoint au maire, qui ont proposé de former les équipes de choc [des volontaires, des bénévoles, dont moi-même j'ai fait partie] nous avons agrandi le pont de Riaux. Aussi, après La Libération, je suis venu goudronner la cour de l'école de l'Estaque Gare et blanchir les classes. Pendant la guerre, tout s'était délabré.

Calendrier

L M M J V S D
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31