poésie

Dans la cour de l'usine

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Dans la cour de l'usine
Au bout d'un maigre fil
La lumière d'une ampoule
De-ci de là se balance
Un homme
En tenue de travail
Est à la porte de l'atelier
Le vent cogne sur les poutrelles
Au-dessus trois mouettes
Tournent en gémissant
Leurs ailes blanches

Cet enfant que je fus

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Cet enfant que je fus s'en vint à moi
Doucement sournoisement il revient
Il se rappelle à ma mémoire
Il vient me dire combien j'avais envie de liberté
Je voudrais une vie bien rangée
Qui va à l'encontre de mon désordre
Mais je ne vis pas toute seule
Il faut que j'assume la communauté
Alors il m'arrive de regretter
Cet enfant que je fus
Et qui souvent s'en vint à moi

La Petite Fabrique

Vendredi 18 Février 2011 - 14:00
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

La Petite Fabrique

Vendredi 11 Février 2011 - 14:00 - 16:00
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

La Petite Fabrique

Vendredi 4 Février 2011 - 14:00 - 16:00
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

La Petite Fabrique

Vendredi 28 Janvier 2011 - 14:00 - 16:00
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

La Petite Fabrique

Vendredi 21 Janvier 2011 - 14:00 - 16:00
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

La Petite Fabrique

Vendredi 14 Janvier 2011 - 14:00 - 16:00
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

La Petite Fabrique

Vendredi 7 Janvier 2011 - 14:00 - 16:00
Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Brut de Coffrage

Brut de Coffrage

Antonella Fiori en préface de son texte, expose sa démarche, reposant sur les souvenirs, les siens, mais surtout à travers ceux qui en furent les instigateurs : les familles d'ouvriers du quartier de l'Estaque à Marseille, et ceci sans aucun ordre chronologique.