pollution

Le four à sulfates

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Il y avait un atelier qui s'appelait le four à sulfates. C'était un grand four qui avait la dimension d'une pièce, avec au milieu un pivot et des bras qui tournaient en permanence. Au bout des bras, il y avait comme des mains qui grattaient les parois pour ne pas que les produits restent collés. Parfois, il y avait des ouvriers qui étaient obligés d'ouvrir le four. Alors, il faisait chaud et des gaz sortaient. Les ouvriers, avec des barres à mines, ils tapaient à l'intérieur pour faire tomber les produits.

Les produits et les déchets chimiques

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Les produits étaient à base de chlore, d'alcool, d'aluminium. On faisait du chlorure d'aluminium, du chlorure de fer. Il y avait toujours du chlore, du chlorure, du chlore.
Tous les produits étaient transformés. On était une usine de recherche. On mettait des produits au point. C'était le laboratoire qui faisait les analyses et les chimistes qui prenaient les décisions et qui donnaient la marche à suivre.