Riaux

La dépollution du site

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

En ce moment, le site des anciennes usines est en dépollution. Deux sociétés sont chargées d'assainir le terrain de 150 hectares : Recyclex et Retia.

Dans la cour de l'usine

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Dans la cour de l'usine
Au bout d'un maigre fil
La lumière d'une ampoule
De-ci de là se balance
Un homme
En tenue de travail
Est à la porte de l'atelier
Le vent cogne sur les poutrelles
Au-dessus trois mouettes
Tournent en gémissant
Leurs ailes blanches

Je me souviens

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Je me souviens que mon père a travaillé longtemps le samedi matin, puis un samedi matin sur deux, c'était une grande joie pour lui et pour la famille ! Mon grand-père avait fait un séjour à la clinique de la Madrague-Ville à l'époque pour avoir été brûlé au torse par de l'acide chlorhydrique. Le père de mon amie y a laissé sa vie au moment de l'explosion volontaire d'une mine pour faire éclater la carrière.

André Massabeau et l'usine Kuhlmann

Rio Tinto - L'Estaque au temps des usines

Le lundi 17 janvier 2011, les enfants de la classe de CM2 de l'école de l'Estaque Gare ont rencontré André Massabeau qui est venu répondre à leurs questions.

L'exil du père

Le père de Dolorès en 1914

Mon père n’est pas d’ici. Mon père est un émigré espagnol qui est venu en France au moment de la Grande Guerre de 14. Il fuyait la misère. Il était né dans le Sud de l’Espagne. Il travaillait dans les mines depuis l’âge de onze ans. Il s’est marié. Mais, il y avait beaucoup de pauvreté. Ma mère me racontait souvent qu’ils se nourrissaient d’un petit morceau de pain avec une sardine salée.