Les cités Pénarroya

Les cités Pénarroya

Au début, toute la famille vivait dans les baraques de l’îlot Pasteur. Elles avaient été construites par des émigrés avec des planches et des rebuts de tuiles. La Société Pénarroya prit de l’ampleur. L’usine transforma des boxes d’écurie en cité ouvrière. Tout le monde quitta les baraques de l’îlot Pasteur.
Je suis née aux cités Pénarroya parce que mon père travaillait à Pénarroya. On était cinq, cinq enfants dans ma famille. Toutes les familles qui vivaient autour de nous avaient de nombreux enfants.
Dolorès ne se rappelle pas avoir éprouvé une sensation de manque. Elle n’était pas malheureuse. Les enfants jouaient dehors, au ballon ou à la marelle. Ils se chamaillaient un peu, comme les enfants.
Image extraite du film "La Parole Libérée"