Don Quichotte

Dolorès et sa famille

À cette époque (1916) des bateaux entiers déversaient dans le Port de Marseille de nombreux ouvriers espagnols qui fuyaient la misère. Le père de Dolorès travaillait à l’usine Pénarroya pendant la journée. Le soir, il déchargeait les bateaux sur les quais. Son seul salaire ne suffisait pas pour nourrir toute la famille.
Lorsqu’il rentrait, sa femme lui préparait un bain. Elle l’aidait à se déshabiller, à se laver les pieds et lui donnait des vêtements propres et repassés.
Après le souper, pendant que les gosses faisaient leurs devoirs d’écoliers, il lisait des romans à haute voix pour sa femme qui ne savait pas lire. Ces romans, il les achetait à un gars qui faisait le porte à porte et vendait des feuillets, des histoires à suivre.
Dolorès se souvient de la lecture de « Don Quichotte ».
Image extraite du film "La Parole Libérée"