L'exil du père

Le père de Dolorès en 1914

Mon père n’est pas d’ici. Mon père est un émigré espagnol qui est venu en France au moment de la Grande Guerre de 14. Il fuyait la misère. Il était né dans le Sud de l’Espagne. Il travaillait dans les mines depuis l’âge de onze ans. Il s’est marié. Mais, il y avait beaucoup de pauvreté. Ma mère me racontait souvent qu’ils se nourrissaient d’un petit morceau de pain avec une sardine salée.
Alors, en 1914, les usines Pénarroya de Riaux à l’Estaque, avaient besoin de main-d’œuvre puisqu’il y avait la guerre, et les mines espagnoles, c’étaient aussi les mines Pénarroya dans la Sierra Morena. Ce qui veut dire que Pénarroya était un trust international qui avait des mines en Espagne et des usines éparpillées dans d’autres pays, dont celle de Riaux.
Image extraite du film "La Parole Libérée"