La grève du fil à balles

Les bureaux de l'usine

Francis me parla de la grève du fil à balles. Il travaillait à Pénarroya. L’usine traitait le minerai de Cobalt. Elle utilisait le plomb. Elle fabriquait le fil qui servait à faire les balles pour l’Armée Française en guerre en Indochine. Les ouvriers refusèrent de fabriquer des engins de mort. Ils se voulaient solidaires avec le peuple indochinois contre la guerre. Ils stoppèrent la fabrication du fil à balles en faisant une grève totale de quarante-huit heures.
Ce que nous faisions à Pénarroya ? Premièrement, nous faisions des couronnes de plomb. Mais, du jour au lendemain, nous avons fait du fil de plomb. Un jour, nous avons demandé au patron : "A quoi sert-il ce fil à plomb ?" Le patron nous a répondu : "C'est du fil à balles !" Alors, nous nous sommes aperçus que le fil à balles partait directement sur les quais pour l'Indochine, pour la guerre en Indochine. Nous avons fait une Assemblée Générale. Nous avons expliqué aux ouvriers que le fil de plomb que nous fabriquions, servait à tuer nos frères en Indochine et qu'il fallait faire quelque chose dans l'usine. Nous avons décidé d'arrêter la production pendant 48 heures et de stopper définitivement la fabrication du fil à balles.
Ce mouvement a été réussi puisque lorsque nous avons rencontré le patron, il nous a affirmé : "Si on ne fait pas de fil à balles, on est obligé de fermer la maison". Ils n'ont pas fermé la maison et 48 après, nous avons arrêté la production de fil à balles.